Votre panneau membre Pourquoi devenir membre ?

En vous inscrivant sur le site du CRIFIP, vous aurez la possibilité de participer et laisser des commentaires.

Règles de confidencialité

Votre nom, adresse électronique et autres données resteront confidentiels. Nous nous engageons à ne pas divulguer ces informations auprès d'un tiers.

Login
Toujours pas membre ?

On parle toujours du père mais qu’en est-il ?

En 2004 dans le fichier JUDEX, environ 11% ont été le fait du frère de la victime, 7% du concubin de la mère et 8% du beau-père de l’enfant agressé. Mireille CYR (CANADA) cite le chiffre de 23% d’incestes commis au sein de la fratrie par des frères.

CHIFFRES: Viol femmes informations La permanence téléphonique

Age des agresseurs (base de référence : 256 agresseurs)

De 11 à 14 ans ......................  6,6 %
De 15 à 18 ans ....................  24,2 %
De 19 à 59 ans ....................  59,4 %
Plus de 60 ans ....................... 9,8 %

Sexe des agresseurs

Les agresseurs sont en majorité quasi absolue de sexe masculin. Ces données concordent avec les statistiques du ministère de la Justice relatives aux personnes condamnées pour viols et autres agressions sexuelles en 1996 : 99 % d’hommes pour 1 % de femmes.

NOTA BENE Il s’agirait plutôt d’une distorsion du au fait que la pédocriminalité féminine n’est pas reconnue par l’ensemble de la population ni par les services sociaux ou magistrats, médecins etc : aux célèbres procès d’Outreau et d’Angers il y avait la moitié de femmes/mères reconnues officiellement comme agresseuses par la justice !!!

Statut socio-économique des agresseurs

Ils sont des hommes « normaux », intégrés à la société, souvent mariés avec des enfants. Tous les statuts socioéconomiques sont représentés. De façon surprenante, on observe un fort pourcentage d’agresseurs sexuels dans les professions suivantes (base de référence : 230 agresseurs majeurs) :

  • professions médicales et paramédicales : 23,0 %
  • métiers de l’enseignement et de l’animation : 17,0 %
  • métiers à responsabilité d’encadrement (PDG, ingénieur, gérant d’immeuble, inspecteur de permis de conduire, entrepreneur, chef de service, etc.) : 13,5 %
  • métiers de la loi et de l’ordre (policier, surveillant de prison, militaire, légionnaire, gendarme, agent des douanes, avocat, politicien…) : 10,4 %

Monsieur tout le monde

L'agresseur est généralement une personne saine d'esprit qui connaît la victime et qui profite de sa relation de confiance ou de sa position d’autorité avec elle pour l'agresser sexuellement. Ce peut être un entraîneur sportif, un professeur, un employeur, un collègue, un client, un conjoint, un membre de la famille, un ami, un professionnel consulté ou une simple connaissance.

En tenant compte des 5 341 agressions sexuelles répertoriées au Québec en 2008, voici ce qu'on peut dire de l'agresseur :

  • Dans plus de huit cas sur dix,  l’agresseur est une personne connue de la victime;
  • Dans 98 % des cas, c’est une personne de sexe masculin;
  • Dans 77 % des cas, c’est un adulte;
  • Dans 70 % des cas, l'agresseur commet son crime dans une résidence privée (généralement la sienne ou celle de la victime).

Ajoutons que :

  • Les hommes qui agressent sexuellement de jeunes garçons n'ont pas obligatoirement une orientation homosexuelle.
  • L’agresseur est l’unique responsable de l’agression sexuelle.

Source


Commentaires (0)



Veuillez vous identifier pour commenter.

Crifip - Centre de Recherches Internationales et de Formation sur l'Inceste et la Pédocriminalité | 1 rue du Clos Lainé, Maisons Laffitte, 78600, France - Version Beta Roadmap